Twitter de nouveau utilisable au Nigéria

Le janvier 14, 2022 , mis à jour le janvier 18, 2022 - 4 minutes de lecture
twitter-nigeria

Déjà sept longs mois de « privation » d’accès à Twitter au Nigéria. Des échanges engagés, il faut retenir que le réseau social est prêt à se conformer aux exigences du gouvernement fédéral. Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

Réactions des Nigérians à l’interdiction de Twitter

En Juin, le gouvernement Nigérian en était venu à interdire l’utilisation du réseau social Twitter sur son territoire. La décision a vite été prise au sérieux par les diverses entreprises de télécommunication qui ont pris les dispositions adéquates à ce propos. En son temps, cette mesure a été bien critiquée non seulement dans la nation Nigériane mais aussi à l’extérieur. Les défenseurs des droits de l’Homme y voyaient une atteinte aux libertés civiles. La raison principale évoquée par le gouvernement est que cette plateforme de micro-blogging relate des informations non fondées et qui pourraient avoir des conséquences négatives pour l’Etat. 

Officiellement, le gouvernement n’a pas annoncé arrêter les contrevenants à cette décision mais selon certaines informations rapportées, les téléphones de certains citoyens auraient été fouillés dans l’intention de vérifier si l’application y est installée. Tout compte fait, plusieurs citoyens Nigérians continuaient d’utiliser Twitter mais par le biais d’un réseau Virtual Private Network (VPN). Cela permet de cacher leur adresse IP et ainsi de contourner la législation. Certaines entreprises, bien qu’elles contestaient la décision, s’y conformaient pour ne pas tomber sous des sanctions.

L’interdiction de Twitter au Nigéria est-elle sans conséquences ?

Selon NetBlocks, une institution mondiale,  c’est avant tout l’économie nigériane qui serait fragilisée par cette interdiction. Concrètement, l’observatoire estime que par heure, le Nigéria perdrait des centaines de milliers de dollars. Sur le plan social, le nombre de chômeurs au Nigéria aurait accru. En effet, plusieurs  jeunes Nigérians gagnent de l’argent sur ce réseau social.

Quelles sont les véritables raisons de cette suspension ?

Tout remonte au Mercredi 2 Juin 2021 où le Président Nigérian Muhammadu Buhari faisait une publication sur Twitter, dans laquelle il porterait des menaces à l’endroit des présumés responsables de l’instabilité dans le sud-est du pays. La plateforme de micro-blogging avait jugé ce post d’inapproprié et de non conforme à ses règles et a dû le supprimer. Deux jours après, le gouvernement annonçait officiellement sa décision d’interdire l’utilisation de ce réseau social dans le pays fédéral.

Enfin, un ouf de soulagement

Le Mercredi 12 Janvier 2022,  le dirigeant du NITDA réveillait les espoirs de plusieurs Nigérians à travers un communiqué où il indiquait que la suspension de Twitter serait conjuguée au passé juste dans les heures qui devraient suivre l’annonce. Kashifu Inuwa Abdullahi était aussi le leader d’un comité mis en place par le gouvernement Nigérian pour les échanges avec les responsables de Twitter. Le gouvernement Nigérian imposait un certain nombre de choses à Twitter au nombre desquels figure la mise en place d’une institution juridique au Nigéria entre Janvier et Mars 2022. Par ailleurs, le gouvernement aurait le droit de contrôler les posts des Nigérians sur le site. Enfin, Twitter devra se mettre en règle par rapport aux taxes en vigueur. De toute évidence, la plateforme s’est pliée aux exigences du géant Nigéria pour le bonheur des citoyens.

Lou

Rédactrice passionnée, je m’intéresse à tous les sujets qui font l’actualité française et internationale. En tant que passionnée de politique et d’actu, je souhaite livrer à nos lecteurs des articles clairs et précis afin que tout devienne facile à comprendre.

Voir les publications de l'auteur