Satoshi Nakamoto : son identité enfin dévoilée ?

En 2008, une entité inconnue a publié un livre blanc qui allait changer à jamais notre façon de voir le monde. Intitulé « Bitcoin : A Peer-to-Peer Electronic Cash System », ce livre blanc présentait un plan pour la création d’un système de paiement électronique décentralisé de pair à pair, sans autorité centrale ni intermédiaire.

S’en est suivi l’un des événements les plus marquants de l’histoire moderne : la Grande Récession de 2007 et 2008. En 2013, cette même entité a disparu de la scène publique, mais non sans avoir laissé derrière elle quelque chose d’encore plus précieux que le bitcoin : son identité.

Pourtant, à l’aube d’un procès historique, l’identité de l’inventeur du Bitcoin et de la blockchain pourrait être révélée.

Que sait-on de Satoshi Nakamoto ?

Qui est Satoshi Nakamoto ? Et pourquoi cela a-t-il de l’importance ? Ces questions ont été débattues par certains des esprits les plus brillants de la technologie et de la finance pendant des années sans qu’aucune réponse claire ne soit apportée.

Le 1er novembre 2008, Satoshi Nakamoto a publié son premier message sur un site de cryptomonnaie. Pendant deux ans, il a présenté ses théories et proposé le logiciel de création du bitcoin tout en commentant les premiers tests. Puis, le 11 décembre 2010, la dernière communication de Satoshi a été postée. Depuis lors, le dénommé Nakamoto a disparu.

Depuis, silence radio et mystère !

Cependant, avec une fortune d’environ 1 million de Bitcoin qu’il détient depuis la première année de création de la plus célèbre des crypto-monnaies, il occuperait aujourd’hui le 20ème rang des fortunes mondiales ! Avec un fortune estimée à près de 60 milliards, Nakamoto jouerait pourtant la carte de l’anonymat.

Craig Wright doit-il être pris au sérieux quand il affirme être Satoshi Nakamoto ?

En 2016, le cryptographe australien Craig Wright a affirmé qu’il était le créateur du bitcoin. Cette affirmation a été accueillie avec scepticisme jusqu’au 2 mai, lorsqu’il a fait une démonstration devant plusieurs membres de la presse à Londres.

Craig Wright avait créé des clés cryptographiques conformes au comportement de Satoshi sur son ordinateur avant de supprimer tous les courriels, messages et recherches publiés sur le bitcoin.

Un mois plus tard, le magazine Wired a révélé que l’affirmation de Craig Wright était fausse. Cette fois, les documents examinés n’ont pas suffi à prouver son identité et il a disparu de la vie publique après le procès.

Le mythe Nakamoto : une fortune grandissante

Nous voici donc aujourd’hui en train de nous demander, 20 ans plus tard, qui est Satoshi Nakamoto Et pourquoi cela a-t-il de l’importance ? Nous pensons qu’il est temps de comprendre qui détient réellement le pouvoir derrière le Bitcoin.

À ce jour, le bitcoin a une capitalisation boursière de 1128 milliards de dollars et est accepté par de plus en plus de marchands et d’enseignes dans le monde . Et ce nombre devrait augmenter de manière significative dans les années à venir. Même le PDG de JP Morgan, Jamie Dimon, a récemment annoncé que sa banque « envisagerait de proposer des services pour le bitcoin ».

Un procès qui pourrait faire la lumière sur l’identité de Nakamoto

En 2013, David Kleinman a disparu. Il était un développeur de logiciels en Floride et avait précédemment collaboré avec Craig Wright.

La famille de Kleinman a donc réagi depuis le moment où Wright a annoncé être le créateur du bitcoin. C’est un procès qui va permettre de faire la lumière sur cette histoire. Les deux hommes auraient travaillé ensemble sur Bitcoin. Et si c’est vrai, Wright doit à Kleinman 50% des gains réalisés sur Bitcoin, pour avoir travaillé ensemble sur ce projet.

Toutefois, le tribunal de Floride a le pouvoir d’ordonner à Wright de produire des preuves de ses affirmations selon lesquelles il est l’inventeur du bitcoin. Craig Wright a précédemment affirmé qu’il aurait révélé ces preuves à quelques éminents spécialistes du domaine qui ne sembleraient pas convaincus pour autant. Il avait également déclaré qu’il n’était « pas prêt à fournir les preuves ».

Va-t-on en savoir plus sur la véritable identité de Satoshi Nakamoto à l’issue de ce procès ? A suivre…