La crise au Kazakhstan est-elle due au Bitcoin ?

Le janvier 7, 2022 , mis à jour le janvier 18, 2022 - 4 minutes de lecture
emeute-kazakhstan

Les évènements de ces derniers au Kazakhstan seraient essentiellement dus au Bitcoin. Les mineurs de cryptomonnaies seraient en effet à l’origine de l’explosion de la consommation électrique dans le pays.

Arrestations en masse, policiers et manifestants tués, l’ambiance à Almaty, la capitale économique du pays avait des airs de guerre civile. Des exactions ont été commises dans les deux camps et ont entraîné une escalade de violence au Kazakhstan durant ces derniers jours.

La responsabilité de ce déséquilibre social est à imputé au Bitcoin et aux mineurs kazakh qui consomment énormément d’énergie pour la création de la crypto monnaie internationale. Cette consommation énergétique a entraîné de nombreuses coupures d’alimentation électrique dans tous le pays, obligeant le gouvernement à réagir.

L’augmentation du prix du gaz est due au minage de Bitcoin

Les émeutes ont débuté alors que le gouvernement kazakh annonçait l’augmentation du prix du gaz. Il faut savoir que le gaz liquide est très utilisé au Kazakhstan, tant pour faire fonctionner les véhicules des particuliers et professionnels, que pour produire de l’électricité.

Ainsi, en voyant le prix doubler du jour au lendemain, le peuple kazakh est descendu dans la rue pour faire entendre sa colère.

Le gaz liquide servant à produire près de 20% de l’électricité du pays, il est devenu de plus en plus utilisé depuis l’arrivée des mineurs de Bitcoin dans le pays. Depuis leur installation, le Kazakhstan a connu de nombreuses coupures sur le réseau électrique, faute de gaz pour produire de l’électricité.

Et c’est tout le pays qui se retrouve pénalisé du fait de la hausse de consommation massive d’électricité pour alimenter les blockchains.

Après l’interdiction émise par la Chine quant à l’implantation de fermes de minage de Bitcoin sur son territoire, les mineurs se sont tournés vers le Kazakhstan pour s’y implanter. En seulement quelques mois, les quelques 87 000 fermes de minage de Bitcoin aurait causé une hausse de la consommation électrique du pays de 8%.

Vers quel autre pays les mineurs vont-ils migrer ?

Si la Chine a clairement interdit les fermes de minages, d’autres pays lui emboitent le pas à l’heure de légiférer.

Le Bitcoin et les crypto monnaies sont très énergivores. Le process de création (minage) demande de faire fonctionner simultanément de nombreux ordinateurs pour produire les fameux blocs qui composent un Bitcoin. Les mineurs sont donc toujours en quête de destinations où l’électricité est à un prix raisonnable et où le réseau est à même de supporter les appels électriques générés par ces infrastructures.

minage-bitcoin

La France et les autres pays européens regardent encore les cryptomonnaies d’un mauvais œil. La décentralisation accompagnée d’une très grande consommation d’énergie font du Bitcoin et des autres crypto des moutons à 5 pattes que personne ne sait encore où ranger.

Des pays comme le Kosovo par exemple, attirent les mineurs de cryptomonnaies, alors qu’ils sont chassés du Kazakhstan. Comme à leur départ de Chine, ces mineurs vont encore chercher leur El Dorado.

Si la plupart des mineurs déclarés seront tenus de respecter les lois et les réglementations locales, n’oublions pas qu’une partie de la production de Bitcoin provient de petits mineurs qui restent difficiles à appréhender. Or, la multiplication de ces profils entraine malgré tout des hausses conséquentes en termes de consommation d’énergie.

D’ailleurs, partout où les mineurs de Bitcoin sont installés (Texas, Iran, Russie) de nombreuses coupures de courant sont à déplorer régulièrement. Va-t-il devenir nécessaire de légiférer à l’échelle mondiale pour encadrer la consommation énergétique générée par la production de cryptomonnaies ?

Le futur proche nous le dira !

Marc

Diplômé en économie, je suis également passionné par l’univers de l’alimentation, la culture et le lifestyle. Ma curiosité et mes divers centres d’intérêt me permettent de vous livrer des articles sur des sujets aussi variés qu’intéressants. Mes passions dans la vie ? Voyager, cuisiner et décorer. Au quotidien je pratique énormément le yoga pour me détendre. J’ai donc rejoint l’équipe avec pour volonté première de partager avec vous tous mes petites astuces lifestyle et bien-être. Mais je n’en oublie pas pour autant mon attirance pour tous les sujets économiques sur lesquels j’effectue une veille quotidienne afin de vous tenir informé(e)s des dernières news éco.

Voir les publications de l'auteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.