Top Stories

Grid List

Le Syli national junior de Guinée vient de s'incliner sur un lourd score face à son homologue d'Argentine décidément  sans pitié. Il aura fallu 43 minutes de jeu pendant la première période  pour que les Guinéens encaissent deux buts.

Rentrés aux vestiaires avec ce lourd score, les jeunes guinéens sont revenus apparemment moins motivés parce qu'ils encaisseront trois autres buts dans la seconde mi-temps de cette rencontre de la troisième des phases de poule.

En encaissant tous ces buts, le Syli U20 savait pertinemment que son sort était déjà scellé. Car, au match d'ouverture contre le pays hôte, la Corée du Sud, la Guinée avait encaissé 3 buts à zéro. Au cours de la deuxième sortie des juniors, ils ont réussi l'exploit en obtenant un match nul contre l'Angleterre suite à un auto-goal. Ce vendredi, il fallait pour le Syli impérativement gagné pour s'attendre une qualification au prochain tour.

Ce fut le naufrage face à une équipe d'Argentine qui a étrillé le Syli junior un score de 5 buts à 0. Ce qui a mis fin aux espoirs de l'équipe dans cette coupe du monde U20-2017 qui se joue en Corée du Sud.

Il y a juste moins de quarante huit heures, ce sont les U17 qui s'inclinaient face aux voisins maliens à l'épreuve de tirs au but au Gabon.

Les deux équipes engagées dans les deux compétitions sortent presque au même moment. Ce qui relance le niveau de jeu des équipes guinéennes.

Mamadi Touré

 

Malgré les communications faites par le camp de Cellou, sur le montant alloué au chef de file de l’opposition, la question continue d’alimenter le débat au sein de la classe politique guinéenne. Le leader du parti FIDEL Mohamed Lamine Kaba se mis dans la dense en faisant des nouvelles révélations mettant en cause le principal parti de l’opposition.

Intervenant sur les GG chez nos confrères d’espace FM, le président du FIDEL a affirmé que  cette affaire de 500 millions remet tout simplement en cause la crédibilité de Cellou Dalein Diallo.

«  Je ne suis pas contre le statut du chef de file de l’opposition, mais tant que la procédure n’est pas respectée je suis contre. D’ailleurs c’est une affaire qui peut entacher la crédibilité de Cellou en tant que chef de file de l’opposition », a laissé entendre Mohamed Lamine Kaba.

Poursuivant, le leader du FIDEL a révélé ceci : «  on comprend par là pourquoi l’UFDG s’est abstenu à voter la loi de finance 2017 dans son volet dépenses, c’est parce que cette partie qui concerne le budget du chef de file de l’opposition n’y ait pas ».

Plus loin, Mohamed Lamine Kaba estime que le leader de l’UFDG ne devrait pas accepter parce dira-t-il que la procédure d’application de la loi a été violé par le fond et la forme.

« Il (Cellou Dalein ndlr) ne devrait pas accepter tans que la procédure ne soit pas respecter. Et d’ailleurs on ne peut pas empocher 5 milliards par an voir près de 500 million par mois et se mettre sur le capos d’une voiture pour protester contre le pouvoir », soutient-t-il.

Ibrahima Hôre Saala BAH

+224 664 64 48 95

 

Des dizaines de Burkinabè ont été arrêtés ces derniers jours en Guinée pour s’être livrés à l’exploitation artisanale de l’or, une activité interdite par les autorités, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Les Burkinabè arrêtés, dont le nombre exact n’a pas été précisé, étaient détenus mercredi à Siguiri, dans le nord-est de la Guinée, principale zone aurifère du pays, selon des témoins et une source policière joints par l’AFP de Conakry.

Ces arrestations surviennent dans le cadre d’un ratissage de l’armée dans les zones aurifères à la demande du ministère des Mines, a déclaré à l’AFP un responsable de ce département, sans indication de date ni de nombre.

“Depuis cinq jours, nous vivons dans l’enfer. Nous sommes pourchassés, arrêtés, humiliés (…) par les forces de sécurité guinéennes”, a dit à l’AFP Hamidou Zoungrana, un orpailleur burkinabè à Doko, près de Siguiri.

Les orpailleurs burkinabè “sont très nombreux à avoir été arrêtés et incarcérés à la prison centrale de Siguiri ou dans les brigades de gendarmerie et de police de la ville”, a précisé M. Zoungrana qui estime le nombre d’arrestations entre “cent et deux cents personnes”.

L’information a été confirmée par une source policière : “Beaucoup de ressortissants burkinabè ont été arrêtés et détenus à la prison civile de Siguiri en attendant d’être expulsés. Ils ne comprennent pas que cette exploitation artisanale de l’or a été interdite par les autorités guinéennes depuis trois ans”.

Selon cette source policière, outre les Burkinabè, des Maliens, des Ghanéens, des Béninois et des Sénégalais s’adonnent depuis plusieurs années à l’orpaillage “sans être inquiétés”. “Mais cette fois, les autorités guinéennes sont décidées à mettre fin à cette activité.

Les orpailleurs sont interdits d’activités parce qu’ils interviennent dans une concession appartenant à la société Anglo Gold Ashanti de Guinée (SAG), a expliqué le responsable du ministère. En outre, ces orpailleurs ne paient pas de taxe à l’Etat et détruisent l’environnement.

Lors d’une opération similaire en novembre 2015 dans la localité de Kintinian, une centaine de ressortissants africains, en grande majorité burkinabè, avaient été arrêtés, selon un rapport militaire obtenu par l’AFP.

Ces dernières années, les orpailleurs ont souvent été chassés des zones aurifères de la région, mais y sont ensuite revenus, selon les autorités.

La Guinée a engagé des efforts pour “freiner l’exploitation sauvage des zones aurifères”, avec notamment l’organisation le 6 février pour la première fois d’une Journée nationale des orpailleurs, en présence du président Alpha Condé. Le ministre des Mines, Abdoulaye Magassouba, avait alors indiqué que l’orpaillage avait rapporté au pays en 2016 304 millions de dollars (271 millions d’euros).

Par AFP

 

Le pool des juges charge du dossier du 28 septembre a décidé de faire le 25 mai prochain, la confrontation entre le commandant Aboubacar Toumba Diakité et le commandant Marcel Guilavogui l’un des accusés dans ce dossier. A en croire les avocats de l’ancien aide de camp du capitaine Dadis, cette confrontation se déroulera sans leur présence.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 23 mai, les avocats du commandant Aboubacar Toumba Diakité, détenu à la maison centrale de Conakry après son expulsion de Dakar, ont conditionné leur participation à cette confrontation par la prise en compte de leurs revendications concernant les conditions de détention de leur client.

« Nous sommes effectivement convié à une rencontre le 25 mai 2017 à 10 heures, à la maison centrale. Vous voyez déjà que c’est à la maison centrale de Conakry que Toumba est entendu. En principe, c’est dans le bureau du pool des juges que tout cela devrait avoir lieu. Quand nous avons posé la question, ils ont dit que c’est un problème de sécurité. Nous avons dit ‘’ah bon! vous savez que Toumba est en insécurité ?’’ », s'interroge l’avocat.

Pour Me Youmba Kourouma, la défense ne s’oppose à aucune confrontation, mais elle veut que cela se passe dans les règles de l’art. « Nous ne nous opposons à aucune confrontation mais au moins que nos messages soient du nouveau entendus par l’Etat. A moins que Toumba soit mis dans un cadre permettant d’évoluer  et d’assurer sa défense », précise la défense.

Avant de dire ceci : « à ce jour quand vous partez là-bas, Toumba est toujours en train de se ventiler, la poitrine est toujours dénudée. Même s’il s’efforce de causer avec nous, il n'est pas à l’aise ».

Plus loin, l’avocat a affirmé que  c’est une phase décisive qu’il (Tomba Diakité ndlr) va désormais amorcer. « Ce sont les confrontations qui vont lui  disculper ou le condamner pour l’éternité. Donc, nous ne sommes pas sûrs d’être à la confrontation ce jour à moins que les données changent », prévient Me Paul Yomba.

Ibrahima Hôre Saala BAH

+224 664 64 48 95

Située à plus de 500 km de Conakry et à 120 km de Labé, la préfecture de Mali a vécu un week-end très agité suite aux violences  provoquées par le Commandant du Bataillon d'Infanterie, le colonel Issa Camara, décrit par les citoyens comme un zélé et barbare.

RSS Feed

Registration

Discours du PRAC à Kaloum

Global Alumine

Joignez-Lejourguinée-Facebook

Maison de Presse Guinée

Maison de Presse

Partenaires

guineenouvelle
   
Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account