Guinée : l’université du troisième âge lance officiellement ses activités

Société

 Ce mercredi, 30 janvier 2019, l’université du troisième âge (UNITRA-GUINEE) a lancé officiellement  ses activités à Conakry en présence de plusieurs responsables de cette association venus de plusieurs pays du monde. Cette cérémonie a été présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur.

Dans sa communication, Mme Traoré Hadja Naye Diaye, présidente de ladite organisation a rappelé que l’université  du troisième âge est une plateforme qui gère  dans son fondement, et ses multiples formes les  questions liées à l’éducation, au civisme et à la qualité de vie.

Selon elle, cette université vise fondamentalement à la revalorisation du statut des retraités et sa participation positive à l’épanouissement des femmes et des jeunes. « Donc, les populations s’activent dans le cadre du développement socioéconomique. Le défi d’éducation et du civisme se manifestent sous diverses formes, complexes qui défraie la chronique faisant l’object d’inquiétude de plus en plus persistant en dépit des efforts fournis par le gouvernement » déclare-t-elle.

Poursuivant, elle a indiqué que l’UNITRA-GUINEE regroupe en son sein des femmes et des hommes de divers secteurs d’activité socio professionnel.  « À savoir, les administrateurs, des professeurs, des médecins, ingénieurs, des officiers supérieurs, des anciens ministres, des anciens diplomates, des ouvriers, des paysans », dit-elle.

Elle a enfin invité aux personnes de cette tranche d’âge de s’intéresser à cette nouvelle structure éducative guinéenne.

Pour sa part, Abdoulaye Yéro Baldé, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a au  nom du Président de la République Pr Alpha Condé et le Premier ministre, félicité  et encouragé  les initiateurs pour la création de cette université en République de Guinée. « Je crois que, Mme la Présidente de l’Université du Troisième Age de Guinée  l’a rappelé qu’on n’arrête pas à apprendre, l’apprentissage doit être continuel » rappelle-t-il.

 

Ensuite, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a rassuré que dès cette année, son ministère va élaborer un projet de contrat pour maintenir les enseignants retraités.

Pour finir, Yero Baldé a dit ceci : « nous sommes prêt à contribuer auprès de l’Etat guinéen, à faire en sorte que  cette université du troisième âge soit rapidement opérationnelle dans notre pays » conclut-il.

Aboubacar Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account