Violence politique : la barre des 100 morts atteint

Politique

Dans la soirée de ce mercredi, deux jeunes ont été tué à Conakry en marge de la journée « ville morte » appelée par l’opposition.

Alimou Diallo et Bela Baldé, tous âgé d’une vingtaine d’année ont été touché par balle dans le quartier Wanidara situé dans la commune de Ratoma, avant que chacun ne succombe plus tard.

Il faut signaler que plusieurs autres blessés par balle ont été enregistrés dont deux dans un état critique.

A souligner que demain jeudi, l’opposition appelle à une marche pour dénoncer « l’assassinat de ses militants ».

Au moment où nous mettions sous presse, la route le Prince est barricadée par des jeunes manifestants.

Ibrahima Bah

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account