Cour constitutionnelle : Alpha Condé entérine l’élection de Lamine Bangoura

Politique

Le décret de confirmation a été diffusé ce mercredi soir dans les medias d’Etat. Elu par 7 sages de la Cour constitutionnelle, Mohamed Lamine Bangoura, remplace Kélèfa Sall. Ce dernier, dans une conférence de presse qu’il a animé quelques heures avant le décret, a dénoncé son remplacement, qu’il qualifie de violation de la loi.

Kéléfa Sall regrette selon lui, que ses pairs de la Cour bénéficient d’un soutien au plus haut niveau contre sa personne. « Je trouve étonnant le fait que les nombreux agissements des membres de la Cour n’aient pas enregistré une réaction quelconque de la part des personnes physiques et morales chargées de veiller au bon fonctionnement de la République et de ses institutions. Dès lors, il est évident que ces auteurs disposent, comme ils l’ont toujours clamé, d’un soutien fort », rouspète Kélèfa Sall.

Quant à la question de savoir, s’il va continuer son aventure au sein de l’institution, Kélèfa Sall répond : « avant d’être président de la Cour constitutionnelle, il a fallu que j’en soi membre. J’avoue que je n’ai pas pensé à cela. Lorsque je me serai décidé, si jamais tel est le cas, je vous tiendrai informé. Je n’ai pas à dénicher devant mes responsabilité », a-t-il indiqué.

Il faut noter que ce décret entérinant l’élection de Mohamed Lamine Bangoura à la présidence de l’institution suscite des réactions dans la Cité. L’opposition et la société civile dénoncent un « coup de force ». D’ailleurs, elles annoncent des manifestations pour protester contre cet acte. « C’est Alpha qui a créé cette situation. Les spécialistes en droit ont dit clairement que la procédure de destitution de Kélèfa Sall n’a obéi à aucune règle légale. Si Kélèfa peut être enlevé illégalement à la tête de la Cour constitutionnelle, Alpha peut l’être aussi. Nous demanderons, le départ d’Alpha Condé. Si ça doit prendre un mois ou un an, nous poursuivrons cet exercice jusqu’à ce qu’il parte », prévient le Dr Faya Millimouno, président du Bloc libéral, membre de l’opposition républicaine.

Sadjo Diallo

+224 662 50 13 01

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account