Secourisme : Laguipress, une société de gardiennage et de surveillance au service des Guinéens

Société

En prélude de la journée internationale de secourisme, le conseiller technique du directeur général de  la société de gardiennage et de surveillance Laguipress, explique les avantages et les difficultés que sa société rencontre sur le terrain. Dans un entretien qu’il a bien voulu accorder à notre rédaction, ce mercredi 5 septembre 2018, Aboubacar Sylla déplore le manque d’école de formation pour le secourisme.

Selon lui, Laguipress  est une  société de gardiennage et de surveillance de droit guinéen qui existait depuis 2000 en Guinée.  « Nous avons plusieurs secteurs d’activités.  En plus de gardiennage, nous évoluons  dans les secteurs comme la géolocalisation. Nous faisons une activité liée  à la sécurité incendie. Nous venons de lancer un produit, c’est le transport avec la BICIGUI » déclare-t-il.

Dans son intervention, M. Sylla a précisé que  la date du 10 septembre est une date importante pour l’humanité,  « dans la mesure où,  toute activité, qui parle du secourisme parle  de l’Homme. Secourir un être humain, c’est sauver une vie » dit-il.

Parlant des difficultés que sa société rencontre sur le terrain, le conseiller technique du directeur général de Laguipress souligne, « la première matière  c’est l’Homme, nous gérons des Hommes, donc la première difficulté est liée à l’Homme.  Imaginer  vous,  le décret  qui a fondé la société de gardiennage  et surveillance en Guinée  a été pris en 1998 par le feu Général Lansana Conté.  Cette date à nos jours, certes,  beaucoup de choses  ont été faite, mais il reste  encore » a-t-il expliqué.

Sur la même lancé, Aboubacar Sylla affirme qu’il n’y a pas une école de formation où les gens qui veulent exercer cette activité ont la chance de venir se former. « La deuxième difficulté, c’est le cadre  institutionnel, c’est lié un peu  à l’Etat  à travers ses démembrements. Donc, ce décret ça existe,  mais on a besoin de l’adopter au contexte actuel » lance-t-il.

Plus loin, il déclare que sa société enregistre plus de 4000 agents sur le terrain  et ils sont présents sur toute l’étendue du territoire nationale.

Concernant la formation des agents, Aboubacar Sylla précise, « Nous avons une politique de formation interne. Nous avons notre propre formateur qui dispense des cours pratiques et théoriques aux postulants. En plus, nous collaborons avec les structures de l’Etat, par exemple la structure qui est gérée par Général Doumbouya » ajoute-t-il.

Pour finir, le conseiller technique du directeur général a interpelé la jeunesse guinéenne de se battre et de  prendre le courage en deux mains pour transformer leur rêve en réalité.

Aboubacar Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account