Installation des conseillers communaux : l’UFR rejette la proposition du ministre Bouréma Condé

Politique

Faute d’accord sur le différend électoral né après les élections locales, le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation menace d’installer les conseillers communaux dans les circonscriptions où les élections n’ont souffert d’aucun problème. Seulement, cette décision du ministre Bouréma Condé ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique guinéenne.

C’est le cas de l’Union des Forces Républicaines (UFR) qui s’aligne sur la position de son président, Sidya Touré. Qui, récemment, lors d’une médiatique, a indiqué qu’il est contre toute installation partielle des conseillers communaux élus le 4 février 2018. Dans un communiqué publié, à cet effet, l’UFR dit ne pas « partager l’avis » du ministre de la Décentralisation.

« La position de l’UFR sur la question reste conforme à celle annoncée par son Président Sidya Touré lors de sa dernière sortie médiatique. Position consistant à mettre en place tous les conseillers communaux dans leur totalité sans exception et au même moment. Cela pour empêcher toute possibilité de voir les mairies gérées par des délégations spéciales », lit-on dans le communiqué de la cellule de communication de l’UFR.

Pour rappel, l’opposition et le pouvoir dénoncent des cas de fraudes orchestrés lors des élections locales du 4 février 2018. L’UFDG, le principal parti de l’opposition, dirigé par Cellou Dalein Diallo, tient, autant que l’UFR, à la restitution de leurs voix, dites ‘’volées’’.

Cependant la question que bien des Guinéens se posent est de savoir à quand prendra fin ce différend électoral pour enfin installer les conseillers communaux ?

Amadou Kendessa Diallo

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account