Espagne : Fernando Hierro est le nouveau sélectionneur après le limogeage de Lopetegui

Presse Etrangère

L'Espagne a trouvé son nouveau sélectionneur. Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que le successeur de Julen Lopetegui soit connu, et ce n'est autre que le directeur sportif de la fédération espagnole, Fernando Hierro. L'ancien défenseur central du Real Madrid va diriger son premier entraînement ce mercredi et dirigera son premier match face au Portugal en ouverture de la Coupe du monde 2018. Albert Celades était pressenti pour prendre le poste.

"Fernando Hierro assumera le rôle de sélectionneur national à la Coupe du Monde de Russie", peut-on lire dans le communiqué de la fédération espagnole. Pour rappel, Julen Lopetegui a été évincé de ses fonctions ce mercredi midi par le président de la fédération espagnole. L'ancien entraîneur du FC Porto faisait un bon travail pour la Roja et avait même prolongé son contrat jusqu'en 2020, mais a signé un contrat avec le Real Madrid ce qui a accéléré son départ de la sélection.

Hierro connaît bien le groupe

Luis Rubiales, le président de la fédération, a justifié le licenciement de son sélectionneur, Julen Lopetegui : "La sélection est l’équipe de tous les Espagnols. Les choses ne peuvent pas se passer comme ça, pas en l’apprenant cinq minutes avant que cela soit officiel, ni trois jours avant le début d’un Mondial. La Fédération devait prendre cette décision, elle ne pouvait pas être laissée de côté de cette façon. (...) J’ai appris son départ au Real Madrid cinq minutes avant la publication du communiqué officiel après deux coups de fil".

Luis Rubiales avait annoncé lors de sa conférence de presse ce mercredi qu'il y aurait le "moins de changements possible" afin de ne pas trop perturber la Coupe du monde 2018. En choisissant Fernando Hierro, déjà présent dans l'organigramme de la fédération espagnole et souvent au contact de Julen Lopetegui, le président de la fédération espagnole a mis en place une personne ayant déjà une connaissance de ce groupe ainsi que de la façon de jouer mis en place depuis deux ans.

Son expérience d'entraîneur principal se limite à une saison (2016-2017) sur le banc d'Oviedo, en deuxième division espagnole. Il avait terminé le Championnat à la huitième place. Alors que l'Espagne avait connu une préparation parfaite, ce bouleversement de dernière minute aura forcément une incidence sur la Coupe du monde de la Roja. Pour rappel, l'Espagne va débuter son mondial vendredi soir face au Portugal, dans le choc du groupe B, avant de poursuivre contre l'Iran et de terminer contre le Maroc.

M6info

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account