Crise au sein de l’UDG : Mamadou Sylla tacle ses détracteurs 

Politique

Après la démission de certains militants du parti de l’Union Démocratique de Guinée (UDG), le président dudit parti, El hadji Mamadou Sylla est sorti de sa réserve. C’était à l’occasion de leur assemblée générale qui s’est tenue le samedi 02 juin 2018 au siège du parti sis à Dixinn Bora dans la commune de Ratoma.

Selon le président du parti, El hadji Mamadou Sylla, il a été élu au cours d’un congrès au palais du peuple. « Ce jour-là, le palais était plein, rempli comme un œuf. Donc, en attendant, je suis le seul commandant de bord jusqu’à la tenue d’un autre congrès », a-t-il déclaré.

Ensuite, l’homme d’affaire et député à l’assemblée nationale a précisé que depuis le début de ce feuilleton, le groupe d’Alseny kolia Sylla est venu le rencontrer.   « Ils m’ont dit qu’ils n’ont jamais démissionné au parti. Ils m’ont précisé qu’ils étaient manipulés par l’ancien secrétaire général du parti », dit-il.

« Donc, il s’est servi de ça pour mettre des noms des gens et avec leur numéro de téléphone. Il fait la signature à leur nom.  Les fédérations de Macenta, Kankan et un peu partout, disent qu’elles ne sont pas au courant. Au niveau de la Basse Guinée, tout le monde a démenti cette démission, à Kolia chez lui là-bas », affirme-t-il.

Pour lui, Alseny Kolia Sylla et Karamoko Sylla ont fait des manipulations en mettant les noms des gens et leurs contacts. « Mais, les gens n’ont pas adhéré à leur idéal. Il n’y a que deux personnes seulement Alseny kolia sylla et Karamoko Sylla » a-t-il ajouté.

Plus loin, le président de l’UDG a rassuré l’opinion nationale et internationale que le parti se porte très bien. « Vous avez vu les responsables des fédérations, des responsables des femmes, des militants et sympathisants qui sont présent à notre assemblée générale. Donc, tous ces gens, personne n’a démissionné. Alseny kolia, ancien secrétaire général du parti a refusé de respecter la décision de Dieu » dit-il.

Enfin, il a indiqué que l’ex-secrétaire général a une mauvaise foi. « Sinon, il a d’autres fonctions », martèle l’homme de Dixinn Bora avant d’interpeler tout le monde à l’union.

Aboubacar PASTORIA CAMARA

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account