Diabaty Doré du RPR : « nous demandons à la CENI de nous faire sortir les vrais résultats issus des urnes »

Politique

Le paysage politique en Guinée ces derniers temps est rythmé par des contradictions des acteurs politiques suite aux irrégularités enregistrées lors des élections communales du 04 février dernier. Ces contestations contribuent au retard de la proclamation définitive des résultats électoraux. Voilà pourquoi, la CENI et la Cour suprême peinent à trancher les vrais défis de l’échéance. Diabaty Doré, le président du Rassemblement Pour la République (RPR) s’exprime sur la situation.

Tout d’abord, le président du RPR s’est réjoui du fait que la Guinée puisse organiser cette élection qui a tant duré. « Les Guinéens attendaient cette élection depuis 12 ans. Moi, personnellement, je m’attendais à une élection transparente, crédible et accepter de tous. Vous-mêmes, vous avez constaté qu’il y a eu beaucoup d’irrégularités de la part de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) », dit-il.

Poursuivant, il a indiqué que le monde entier est en train de regarder la Guinée. M. Doré dira les Guinéens ne s’attendaient pas à ce type d’élection. « Je dirai que la CENI a organisé une mascarade électorale, même de la part aussi des magistrats qui se sont impliqués, surtout l’administration. Les résultats ont été modifiés par l’administration en faveur du parti au pouvoir. Nous condamnons fermement en tant que parti membre de l’opposition républicaine cette mascarade électorale. Nous n’allons pas demander de reprendre, par ce que l’élection coûte chère, mais nous demandons à la CENI de nous faire sortir les vrais résultats issus des urnes », recommande-t-il.

Plus loin, il ajoute ceci, « ce que nous déplorons c’est la présence dans les centralisations des sous-préfets, des magistrats et qui falsifiaient les résultats ».

Par rapport à la manifestation annoncée par l’opposition républicaine, le président du RPR précise : « nous sommes membre de l’opposition. Avant même les élections, les manifestations qui ont eu lieu, on avait participé et si nos pairs organisent des manifestations, notre parti participera ».

En ce qui concerne la grève qui mine le secteur éducatif, le leader du parti Rassemblement Pour la République indiquera que sa formation politique soutient entièrement les syndicalistes de l’enseignement pré-universitaire.

Enfin, il a invité les Guinéens à éviter de tenir des propos haineux et de continuer à préserver la quiétude sociale et la paix dans le pays.

Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account