Guinée : l’OGDH préoccupée par les violences post-électorales dans le pays

Politique

L’Organisation guinéenne de défense des droits de l’Homme (OGDH) a appelé les autorités en charge des élections en République de Guinée « au respect des voix des urnes des citoyens ». Elle l’a fait savoir à travers un communiqué publié à cet effet.  L’OGDH met en cause dans les violences survenues depuis le 5 février 2018, la mauvaise gestion du processus de vote des élections locales.

 

Selon l’OGDH, « si l’on peut se féliciter du déroulement global du vote sur l’ensemble du territoire national marqué par un fort taux d’abstention, les dépouillements des bulletins de vote et la centralisation des résultats par les Commissions administratives ont donné lieu à des contestations et des protestations entre parties prenantes qui ont débouché sur les violences » ayant fait déjà sept morts, plusieurs blessés et des dizaines d’arrestations.

C’est pourquoi, elle sollicite auprès du Chef de l’Etat la garantie du respect de la Constitution en ce qui concerne le droit à la vie, à la sécurité des personnes et de leurs biens et à la liberté de manifestation.

Par ailleurs, elle demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de publier dans les meilleurs délais les résultats définitifs des élections communales dans le respect de l’expression des citoyens dans les urnes.

De leur côté, les partis politiques sont demandés de privilégier les voies de recours légales prévues par les lois et règlements en vigueur en République de Guinée.

 En ce qui concerne la justice, l’OGDH l’interpelle pour « prendre toutes les dispositions utiles pour que la lumière soit faite sur toutes ces violences, d’engager des poursuites judiciaires contre tous les commanditaires et auteurs de violations des droits de l’Homme et de veiller à ce qu’ils soient jugés conformément aux lois de la république. ».

Accusées d’immixtion dans le déroulement du scrutin du dimanche 4 février 2018, les autorités administratives sont priées de respecter le principe de neutralité et les forces de l’ordre de faire preuve de neutralité.

Amadou Kendessa Diallo pour lejourguinee.com

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account