VBG: une ONG guinéenne condamne !

Société

Pour mettre fin aux violences faites aux femmes, l’Association des Jeunes Filles pour la Promotion de l’Espace Francophone (AJFPEF)  a condamné cette pratique récurrente dans la société guinéenne. Récemment, au cours d’un point de presse tnue à Conakry  sous le thème : « la situation de la violence basée sur le genre en Guinée », les membres de ladite Ong ont dénoncé les mauvais comportements de certains hommes vis-à-vis des femmes.

 

La directrice de wafrica, Fatou Ann, a souligné  que les autorités guinéennes observent un silence sur cette pratique, qui se passe, pourtant, en longueur de journée dans nos sociétés. Cependant, la Guinée n’est pas le seul pays, victime de cette pratique. « Ce n’est pas seulement la Guinée qui est concernée par le phénomène de violences basées sur le genre. En 2009, nous avons fait la première enquête nationale des VBG. Cette enquête a relevé un chiffre dramatique. Plus de 90% des femmes et des filles, âgées de 15 à 45 ans avaient été victimes d’une violence quelconque basée sur le genre », rappelle-t-elle.

Poursuivant, Mme Ann  a indiqué qu’il y a plusieurs formes de violences à savoir, des violences physiques, sexuelles, psychologiques et économiques. « Nous avons mené une enquête en 2016, mais très malheureusement nous n’avons pas des chiffres correspondant à cette enquête mais, la violence la plus répondue en Guinée, c’est bien la violence conjugale, qui s’élève à  plus de 54%», a-t-elle ajouté.

Pour finir, elle a affirmé que la violence basée sur des mineurs, est un aspect qui inquiète l’Association des Jeunes Filles pour la Promotion de l’Espace Francophone (AJFPEF).

Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account