Elections communales : la CENI présente le logiciel chargé de traiter le dossier de candidature aux acteurs

Politique

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en collaboration avec la Société SOFTDEV-Guinée,  a présenté ce  mardi 7 novembre 2017, la Solution Electronique de Gestion des Candidatures (SOLGEC) aux acteurs du processus électoral. C’est le président de la CENI qui a présidé cette rencontre en présence des représentants  des partis politiques  et de la société civile.

Elle a pour  but de moderniser le traitement de données et la gestion de candidatures lors des prochaines communales prévue le 4 février prochain. SOLGEC est une application client/serveur qui permet  de faciliter la gestion des candidatures multiples, le traitement des données des candidats, la numérisation des documents et la génération des données pour la production des bulletins de vote dans un bref délai.

Kalil 2 Dama, ingénieur informaticien, chargé du logiciel SOLGEC,  a expliqué que ce logiciel apporte beaucoup d’éléments à savoir : faire le traitement en un temps record des dossiers vu que le temps court dans l’organisation des élections communales ; détecter les candidats qui vont se présenter dans plusieurs circonscriptions. Le logiciel est bien protégé pour ne pas qu’il soit piraté, parce qu’il est conçu à deux niveaux (client/serveur).

Le directeur du Département des opérations de la CENI,  Etienne Soropogui, s'est  réjoui de la forte présence des invités à cette cérémonie de présentation de la SOLGEC, avant de souligner l’importance de la mission d’affichage des listes provisoires et du  lancement des opérations de gestion des candidatures à travers SOLGEC,  pour la tenue des prochaines  élections communales.  

« Cette mission  permettra  d’identifier et de relocaliser les électeurs dans les bureaux de vote (BV)  proches de leurs  lieux  d’habitation d’une part, et  d’autre part,  la stabilité des BV de plus de 600 électeurs conformément au niveau code électoral guinéen. Aussi, les missionnaires auront l’occasion d’installer les commissions de gestion et de traitement des dossiers de candidature dans l’ensemble des circonscriptions électorales du pays », rassure-t-il.

De son côté, le président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé a remercié l’ensemble des acteurs du processus électoral pour leur engagement, en réitérant  sa  détermination de  travailler  pour la  réussite des  élections.

« Les élections communales sont des élections de proximité dont résulteront les gouvernances locales. C’est là, que l’on pose avec détermination la pierre angulaire de la démocratie dans un pays », affirme-t-il.

Poursuivant, le premier responsable de la CENI  a souligné qu’il faut mettre un  accent particulier sur le renforcement des capacités des membres des démembrements notamment en termes de gestion de candidature. « D’où la SOLGEC pour faciliter le travail mais aussi informer les acteurs incontournables  du processus les contours de cette solution », ajoute-t-il.

Pour Me Salifou Kebé, quelle que soit la fiabilité de la technologie utilisée dans une élection, si elle n’est pas partagée avec les parties prenantes,  la mise en œuvre de manière concertée et consensuelle, elle crée l’effet contraire des objectifs visés et favorise ainsi la suspicion, la méfiance, les rumeurs.

Aboubacar Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account