Guinée: la Cour constitutionnelle désigne un président à la Ceni

Politique

L'épisode Bakary Fofana est loin de finir à la commission électorale nationale indépendante -CENI-. Evincé à la présidence de cette institution au mois de juillet dernier, l'ancien ministre des Affaires étrangères a saisi la Cour Constitutionnelle pour invalider sa destitution. Qui, selon lui, a violé le principe de fonctionnement de la Ceni.

Ce lundi, le nouveau bureau exécutif de la Ceni devait prendre les commandes de l'institution après l'éviction de M. Bakary Fofana accusé de "gestion opaque" par ses collaborateurs. C'était sans connaître son engagement. Il a décidé, au lieu d'aller faire la passation de services avec Me Salifou Kébé, désigné président par dix-huit commissaires, de saisir la juridiction compétente pour annuler la décision de ses pairs.

C'est ainsi, cette juridiction a suspendu les deux protagonistes (Bakary et Me Kébé) en attendant d'examiner la légalité de la procédure de la destitution du premier. La Cour Constitutionnelle a décidé, en attendant, de désigner Aziz Camara, troisième personnalité issue de la société civile, comme président de la Ceni.

Nous y reviendrons

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account