Conakry : le  CNOSC-G formule des recommandations à l'opposition républicaine

Politique

Le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSC-G) a organisé une conférence de presse ce vendredi, 04 août 2017, à Conakry. L’objectif, publier le rapport de l’observation des meetings et marche de l’opposition républicaine.

A l’entame, le secrétaire administratif du CNOSC, le Dr. Alpha Abdoulaye Bah, a fait savoir que  l’opposition républicaine  a organisé une marche le 02 août 2017 qui a été précédée par une série de meetings dans les différentes communes de Conakry. Ces meetings se  sont déroulés, le 16 juillet 2017, à Kaloum, le 22 juillet à Matoto et le 23 juillet à Ratoma.

Il a encore souligné que dès l’annonce de ces meetings et manifestations, «  le CNOSC, force de veille, d’alerte, d’interpellation et de proposition a mis en place une mission d’observation dans le but de contribuer au bon déroulement desdites manifestations et surtout à la prévention de toute forme de violences et de destructions de biens publics et privés », rappelle-t-il.

Mais aussi,  notifier et analyser les éventuels incidents en vue de proposer des mesures correctives idoines. « La  mission d’observation est  composée de 25 volontaires de la société civile repartis en quatre équipes de 5 personnes dont un superviseur de terrain. Le tout piloté par un centre de coordination composé de 5 personnes », précise-t-il.

Parlantde  l’observation du meeting de l’opposition Républicaine à Kaloum et la marche du 02 août dernier, le CNOSC-G a indiqué que les incidents ont été enregistrés à deux niveaux à Tombo pour le meeting de Kaloum  et à Wanidara pour la marche.

Pour finir, le CNOSC-G a salué le climat général et la discipline dans lesquels s’est déroulé cette marche de l’opposition républicaine. « Je félicite les organisateurs et les services de sécurité pour la bonne coordination de leurs actions sur le terrain », déclare-t-il.

Le CNOSC-G a  déploré la présence des mineurs, des manifestants surexcités et des motards aux comportements à risque et dangereux.

Pour les recommandations, le CNOSC-G demande aux partis politiques de poursuivre la collaboration avec les autorités locales pour remplir les conditions légales et administratives requises pour toute manifestation. Aux forces de l’ordre et de sécurité, de poursuivre les réflexions sur la recherche de meilleures stratégies d’encadrement des manifestations politiques; aux autorités politiques et administratives de respecter le cadre légal et réglementaire de l’organisation des manifestations politiques en Guinée.

Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account