Préparatifs des examens nationaux : élèves et encadreurs mettent les bouchées doubles  

Education

A seulement quelques semaines de la date indiquée pour le démarrage des examens nationaux session 2017, les candidats et les encadreurs s’activent dans les derniers réglages. En ce jour, les établissements d’enseignement pré-universitaires sont dans une course de fond à travers les cours de révision ou les cours de rattrapages.

Pour en savoir sur le niveau des préparatifs des ses examens nationaux, notre reporter s’est rendu dans certains établissements de la capitale. Partout dans les établissements visités, élèves et enseignants sont unanimes sur l’état d’avancement des préparatifs.   

Pour  Mamadou Bah, Directeur des Etudes d’une école privée de la capitale, les préparatifs vont bon train. « Nous travaillons dans une parfaite collaboration avec nos candidats, depuis le début de l’année scolaire. Les enfants viennent régulièrement suivre les cours ainsi que les cours de révision. On ne leur donne pas du tout le temps d’aller pagailler parce que nous savons tous combien de fois l’éducation est importante », déclare-t-il, avant d’ajouter ceci : « si vous voulez concurrencer  les autres, il faut travailler, il ne faut pas  attendre dans les classes d’examens, tout doit commencer  très tôt c’est ce que nous faisons ici ».

S’agissant de la question de la suppression des notes des cours  M. Bah se dit serein et convaincu du niveau de ses candidats. « Même si la décision du ministre a sonnée comme une bombe dans les différents établissements scolaires, mais ici dans notre école, nous sommes sereins et convaincus de nos candidats. D’ailleurs moi personnellement j’approuve la décision du Ministre, imaginez dans certaines écoles, il y a des élèves qui partent avec 17 de moyennes, étant donné qu’ils ne méritent pas 8 de moyenne », fustige-t-il.

Abordant dans la même lancée, Amadou Keita Professeur de français a rassuré en ces termes : « ici dans notre groupe scolaire comme d’habitude les programmes tendent vers la fin, tous les candidats y compris nous professeurs nous sommes bien préparés. En ce qui concerne la suppression des notes, ça  ne crée aucune panique, chacun est conscient de la cause de la suppression de ces notes, et ça ne va rien changer au niveau mental des nos élèves, ils sont sereins et motivés ».

Pour  Elhadj Mamadou Diallo, candidat au baccalauréat, dit être prêt à affronter le bac et optimiste de l’avoir. Par la même occasion,  il soutient la décision du ministre pour la suppression des notes des cours. « La suppression des notes des cours est une très bonne chose pour moi parce qu’il y avait un problème au niveau des écoles privées qui amenaient ses candidats avec des notes imaginaires, juste pour le succès de leurs écoles », dénonce ce candidat.

Quand à Alpha Ibrahim Souaré un autre candidat au baccalauréat, lui conçoit mal la suppression des notes des cours. Il dira que la suppression des ces notes est une très mauvaise nouvelle pour  les candidats, parce que selon lui cette suppression va beaucoup jouer sur eux. Et il previent qu’il aura beaucoup d’échecs.

Amadou Tidiane 2 Bah

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account