Niger: le président Issoufou assure ne pas vouloir briguer un troisième mandat

Presse Etrangère

A l’occasion du premier anniversaire de son investiture pour un second mandat, le président du Niger Mahamadou Issoufou l’assure: il ne modifiera pas la Constitution pour briguer un troisième mandat comme certains de ses holomogues. Il l’a dit samedi soir à la télévision nationale, il l’a répété ce dimanche après-midi lors de l’inauguration d une nouvelle centrale électrique de 100 Mégawatts non loin de Niamey, à Gourou Banda.

Je n’ai pas d’hésitation par rapport à ça. Je suis un démocrate convaincu. Je ne veux pas procéder aux triturations que l’on a coutume de voir en Afrique. Je n’ai pas cette arrogance de croire que je suis un homme providentiel irremplaçable. Il y a beaucoup de Nigériens qui peuvent remplir la fonction de président de la République.

Donc, mon ambition, l’une de mes ambitions, c’est qu’en 2021, je puisse organiser des élections libres et transparentes, et que je puisse passer le témoin à celui que les Nigériens auront élu. J’attire votre attention sur le fait que ce sera la première fois que cela va se faire au Niger depuis l’indépendance du Niger. Un passage de témoin de manière pacifique après un arbitrage du peuple nigérien.

Le président Issoufou: «L’une de mes ambitions, c’est qu’en 2021, je puisse organiser des élections libres et transparentes, et que je puisse passer le témoin»

Source RFI

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account