Atterrissage de 98 migrants en provenance de Libye

Société

Mardi 14 mars 2017, un avion affrété par l’OIM Libye raccompagnait 98 migrants guinéens en provenance de Libye. Tous avaient manifesté l’assistance de l’OIM pour les aider à rentrer chez eux, compte-tenu des difficultés et de la situation particulièrement précaire vécues en Libye.

À noter qu’un mineur de 16 ans, 3 femmes dont 2 avec un enfant en bas âge ainsi qu’un migrant vulnérable étaient à bord de ce vol. 146 ressortissants guinéens devaient initialement rentrer sur Conakry, mais la situation sécuritaire particulièrement tendue a empêché 51 d’entre eux d’atteindre l’aéroport. Ils sont actuellement regroupés à l’ambassade de Guinée à Tripoli avec une prise en charge totale de l’OIM, en attente d’un vol commercial pour regagner la Guinée en toute sécurité.

Mardi soir, les équipes de l’OIM Guinée étaient donc présentes à l’aéroport de Conakry, prêtes à accueillir ces 98 migrants candidats au retour volontaire. Le Secrétaire Général du Ministère des Guinéens de l’Étranger, le Directeur Général et des membres du SENAH (Service National des Affaires Humanitaire) ainsi qu’une équipe de la Croix-Rouge étaient également là.

L’avion a atterri aux alentour de 19h50. Les migrants retournés ont été pris en charge par l’OIM Guinée qui leur a fourni de quoi se restaurer avant de les enregistrer et de les interroger sur leurs conditions de séjour en Libye.

Ces questionnaires permettront ensuite à l’OIM et à ses partenaires de mieux appréhender le profil des migrants irréguliers, de connaître leurs aspirations et ainsi proposer des projets qui permettront une meilleure réintégration de ceux-ci et de stabiliser les éventuels candidats au départ.

Après cette étape de profilage, l’OIM a remis à chaque migrant une petite enveloppe d’un équivalent de 50 Euros, en attendant d’étudier leurs cas et de pouvoir leur faire d’autres propositions pour assurer leur stabilisation. Les migrants retournés résidants à Conakry on pu rentrer directement chez eux, les autres, originaires des différentes régions de Guinée, ont été pris en charge par le SENAH et hébergés pour la nuit au Centre de transit de Matam. Ils pourront ensuite rejoindre leur destination finale.

L'OIM travaille pour aider à assurer la gestion humaine et ordonnée des migrations dans le respect du droit des migrants.

Communication, OIM Guinée

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account