Santé : la XIXème assemblée générale de l’ACAME s’est ouverte à Conakry

Santé

La XIXème assemblée générale de l’Association Africaine des Centrales d’Achats de Médicaments Essentiels(ACAME), et la deuxième journée pharmaceutique de Guinée s’est ouverte ce mercredi 1er Mars 2017 à Conakry. Ce double évènement est placé sous le thème : ‘’20 ans après leur création, quelles stratégies les centrales d’achats doivent-elles adopter pour renforcer la disponibilité et l’accès aux médicaments essentiels de qualité’’.

Au cours de cette rencontre qui se deroulera pendant trois jours, les différents acteurs du système de la santé des pays membres de l’ACAME vont se projeter sur l’avenir des centrales d’achats dans leur mission essentielle, celle de rendre disponibles et accessibles les médicaments de qualité à la population.

Dans son discours de bienvenu, le directeur général de la Pharmacie Centrale de Guinée(PAG), Dr Moussa Konaté a félicité ses collègues directeurs généraux pour le choix porté sur la Guinée pour abriter cette 19ème assemblée générale de l’ACAME. « Ce choix marque ainsi votre soutient au gouvernement et au peuple de Guinée tout juste sortie de cette dramatique crise sanitaire liée à l’épidémie à virus Ebola », s’est réjouit Dr Konaté  

Pour le DG du PAG, l’approvisionnement régulier en médicament essentiel de qualité et à coût accessible pour la population reste un angle important pour nos états africains. C’est pourquoi souligne-t-il, dans les différentes instances internationales et même dans certains de nos pays, le rôle et les missions des centrales d’achats dans le système nationaux d’approvisionnement pharmaceutique sont de plus en plus remis en question.

« Face à ce constat, les membres de l’ACAME ont retenu comme thème centrale ‘’ 20 ans après leur création, quelles stratégies les centrales d’achats doivent-elles adopter pour renforcer la disponibilité et l’accès aux médicaments essentiels de qualité’’. Ce thème permettra aux participants de cette session scientifique de cette assemblée générale de débattre des sujets d’actualités et la problématique majeure pour nous centrales », précise-t-il.

Kebeba Chrysostre, le représentant du président de l’ACAME, est revenu sur le choix de la Guinée pour accueillir cette 19ème assemblée générale. Selon lui, c’est une façon pour les membres de l’ACAME de marquer la solidarité envers les guinéens qui viennent à peine de sortir de la dramatique crise sanitaire liée à Ebola.

Poursuivant, le secrétaire permanent de l’ACAME, a précisé que l’assemblée générale de son association est une opportunité pour ses membres de se retrouver, échanger des expériences. «Notre association doit recapitaliser notre expérience et surtout cette expérience de la pharmacie centrale de Guinée qui nous l’estimons a prouvé lors de cette lutte contre cette épidémie à virus Ebola. C’est dans ce sens que l’assemblée général de l’ACAME constitue une opportunité privilégié dans la vie de notre association pour retrouver, échanger notre expérience mais aussi renforcé notre solidarité et témoigner nos valeurs communes », rassure Kebeba Chrysostre.

Présidant la cérémonie le Ministre de la Santé Dr Abdoulrahamane Diallo, s’est tout d’abord félicité du choix porté sur la Guinée pour abriter cette rencontre. Avant de rappeler de la portée et de la place qu’occupent ces produits pharmaceutiques. Dr Abdourahame Diallo a affirmé que sans les médicaments fiables, il n’y a pas de santé fiable pour les peuples.

Pour lui, les centrales d’Achats des pays membres de l’ACAME, sont des pionniers de la promotion d’une meilleure santé nécessaire aux citoyens des pays membres. « Nous ne devons jamais nous fatiguer de dire que sans les médicaments de qualité utilisés rationnellement il n’y a pas de système de santé fiable et capable de gérer les problèmes de santé qui nous assaille de toute part », affirme Dr Abdourahmane Diallo.

Pour terminer, le ministre de la santé a encouragé les participants à mutualiser les efforts pour rendre encore plus accessibles les produits pharmaceutiques.  « Je vous invite de renforcer les capacités institutionnelles et matérielles des différentes centrales d’achats pour leur permettre de mieux fonctionner afin d’atteindre les objectifs fixés, celui de rendre disponibles et accessibles les médicaments à un meilleur coût », lance-t-il.

Ibrahima Hôre Saala BAH

+224 664 64 48 95

 

 

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account