Fièvre Ebola en Guinée: Dix jours pour que Alpha Condé réagit !

Vaut mieux tard que jamais, a-t-on coutume de dire. Dix jours après l’annonce officielle et tardive de la présence du virus Ebola en Guinée, le président Alpha Condé a enfin parlé aux Guinéens. Mais entre-temps, des centaines de personnes ont été contaminées par la fièvre hémorragique virale et une soixantaine en est décédée.

Le président de la République, lui-même, dresse un bilan de 116 malades et 72 morts dont des personnels de santé. Avant d’adresser les condoléances du gouvernement aux familles éplorées. « En ma qualité de président de la République, mon gouvernement et moi-même,  sommes très préoccupés par cette épidémie qui touche notamment les couches les plus actives du pays, parmi lesquels des personnels de la santé.Je tiens à rassurer la population que grâce à l’appui de la communauté internationale, des dispositions sont prises pour éviter et lutter efficacement contre cette épidémie. Les informations que nous recevons nous permettent d’être optimistes et confiants » a rassuré le Chef de l’Etat. Et d’inviter les Guinéens au respect strict des mesures d’hygiènes de prévention et à ne pas céder à la panique et aux rumeurs. « J’instruis les préfets, les maires, les gouverneurs à collaborer très étroitement avec les partenaires internationaux évoluant sur le terrain afin que la Guinée puisse vaincre très rapidement cette épidémie. Je demande aux sages et aux populations à faciliter la tache au personnel de santé à tous les niveaux et aux spécialistes venus aider leur pays » a conclu Alpha Condé.

Diao Barry