Guinée /Election : Human Right Watch appelle partis politiques et forces de l'ordre à faire « preuve de retenue »

Politique

A l’instar des organisations de défense des droits de l’homme, des partenaires techniques de la Guinée, Human Right Watch (HRW) a invité vendredi les partis politiques guinéens et les forces de sécurité à « empêcher toute violence relative » à l’élection présidentielle. (Déclaration)

Dakar, le 15 octobre 2015 – Les partis politiques en Guinée devraient agir avec retenue et prendre des mesures concrètes pour empêcher toute violence relative aux récentes élections, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. De leur côté, les forces de sécurité devraient intervenir de manière légale et impartiale pour empêcher les violences.

L'élection présidentielle s'est déroulée le 11 octobre 2015 dans un climat de hautes tensions ethniques et politiques. Certains dirigeants de l'opposition, anticipant un résultat défavorable, ont fait part de leur intention de protester contre des fraudes électorales présumées. Des affrontements meurtriers entre partisans du gouvernement et de l'opposition, dans lesquels étaient parfois impliquées les forces de sécurité, ont émaillé les mois précédant l'élection.

« Les tensions politiques et ethniques en Guinée n’ont pas cessé de croître, et risquent d'atteindre un niveau réellement dangereux », a déclaré Corinne Dufka, directrice de la division Afrique de l'Ouest à Human Rights Watch. « Les partis politiques devraient s'assurer que leurs membres fassent preuve de retenue, et les forces de sécurité guinéennes devraient recourir à une force minimale et faire preuve de discipline et de neutralité à tout moment lorsqu'elles répondent à des violences postélectorales. »

Lire la suite: https://www.hrw.org/fr/news/2015/10/15/guinee-les-partis-devraient-faire-preuve-de-retenue

Sign up via our free email subscription service to receive notifications when new information is available.
Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account