Société : Il demande à Alpha Condé de libérer les « militaires détenus »

En marge du 4e anniversaire du décès du Général Lansana Conté célébré chaque année dans son village natal à Bouramaya, l’ex président de la Communauté rurale  de développement (CRD) de Tanéné a publiquement demandé au Chef de l’Etat, Alpha Condé de « libérer les militaires détenus  pour l’amour de la paix et de la construction de cette Guinée que nous voulons bâtir». 

Elhadj Sékhouna Soumah, désigné récemment Autorité morale de la Basse Côte, ne cache plus son mépris au régime d’Alpha Condé dont les premiers actes posés ont été la destitution sans motifs des maires et des présidents des CRD.

Très respecté par les basse-côtiers, l’homme fort de Tanéné demande la libération « dans les meilleurs délais » de tous les militaires actuellement détenus dans les prisons de Conakry.

Il n’a pas manqué de rappeler lors de son intervention que la Basse Côte est en train de consolider son unité « avec les retrouvailles des 13 leaders de la région ».

Lors de l’élection présidentielle, Alpha Condé a utilisé l’origine ethnique de sa mère pour s’attirer les sentiments de la communauté soussou qui l’a porté sur le dos par la complicité du Général Facinet Sankhon et d’autres sages de la région.

Mais, la lune de miel n’a pas fait long fait. La Communauté soussou a désenchanté. Aujourd’hui, tous les leaders issus de cette région estiment que le bilan d’Alpha Condé, en dépit de l’organisation du 54e anniversaire de l’Indépendance du pays à Boké, est « globalement négatif ».

Mohamed Sylla