Armée : Ils sont radiés de l’effectif

Accusés d’associations de malfaiteurs, de vols à mains armées et de coupeurs de route, onze (11) militaires au grade pour la plupart d’adjudant, ont été radiés de l’effectif de l’armée guinéenne, a annoncé, ce mercredi le ministre délégué à la Défense nationale, Me Abdoul Kabélé Camara. 

Parmi les onze accusés figure le fils aîné d’un proche d’Alpha Condé, en l’occurrence, Jean Claude Pivi alias Koplan, ministre en charge de la Sécurité présidentielle.

Les présumés coupables  sont reprochés d’avoir attaqué un véhicule appartenant à un certain Yéro Condé où ils  auraient soutiré plus de 2  milliards de Francs Guinéens. 

Les militaires incriminés  sont entre autres : adjt Abdoulaye Manet, adjt Moussa Camara, adjt Lanfia Kourouma, adjt Kobéko Béavogui, adjt Mamadi 2 Camara, adjt Mohamed Camara, adjt Aimé Loua, adjt Sékou Oumar Baldé, adjt Sidiki Sacko, adjt Mohamed Lamine Souaré et le sergent Verny Pivi (le fils du patron de la sécurité présidentielle guinéenne).

Le ministre délégué à la Défense a invité la hiérarchie militaire de prendre toute ses responsabilités pour l’application de la présente décision.

Ce n’est pas la première fois que des militaires sont radiés de l’armée depuis l’arrivée d’Alpha Condé. L’on se rappelle que les militaires affectés lors des présidentielles de 2010 au candidat Cellou Dalein avaient été arrêtés le 3 avril 2011, lors du retour de l’opposant et radiés de l’armée. Et ce, malgré les doléances formulées par le camp Dalein.

Fanta Bah