Politique : Le député de Gaoual convoqué demain par le Bureau de l'Assemblée nationale

Le député uninominal de l'UFDG de Gaoual est convoqué ce lundi devant le Bureau de l’Assemblée nationale. Pour, dit-on, l’entendre sur des propos désobligeants, à lui attribués.

Lire la suite...

Affaire de Womey : La machine judiciaire se met en branle…

Contrairement  à ce que certains détracteurs disent de la justice guinéenne, les événements de Womey pourraient être un exemple qui va changer la donne. Cette fois-ci, l’appareil judiciaire entend se faire respecter, nous confie une source proche du Département de la Justice, Garde des Sceaux. Quelles sont les raisons de cette assurance ?

Lire la suite...

Massacre de Womey : Le constat du pool des juges sur le terrain…

Le pool des juges constitué pour les enquêtes sur le massacre de Womey était ce jeudi sur le lieu du drame pour constater et reconstituer les faits, a appris notre rédaction auprès des sources proches du parquet du tribunal de N’Zérékoré.

Lire la suite...

Womey : Un bras de fer entre le ministre de la Justice et les défenseurs des droits de l’homme en perspective?

 Le ministre de la Justice guinéen n’a pas apprécié l’attitude d’une mission des avocats sans frontières sur Womey où a eu lieu le massacre des commis de l’Etat, des religieux et des journalistes. Me Cheick Sakho l’a fait savoir à travers une déclaration lue lundi soir sur les ondes de la RTG.

Lire la suite...

Paysage politique: L’autre face de Mouctar Diallo

De plus en plus interpelé pour son attitude sur l’échiquier politique guinéen ces derniers temps, c’est la Radio Lynx FM qu’il a choisi pour s’exprimer. Dans l’émission ‘‘Œil de lynx’’ du mardi 14 octobre, Mouctar Diallo, président du parti NFD et député à l’assemblée nationale rompt le silence. Abordant sa position politique actuelle, ses difficiles relations avec l’UFDG, son rapprochement prétendu ou réel avec le pouvoir Condé.

Lire la suite...

Tueries de Womey : Et si Claude Kory avait ouvert la boîte de pandore… ?

En ce qui concerne les tueries, la prudence voudrait que l’on reste derrière les enquêtes du comité de juges constitué par le gouvernement guinéen. Malheureusement ou heureusement, certains caciques du régime cherchent toujours à cacher le rythme de la justice ou orienter les débats.

Lire la suite...