Massacres du 28 septembre 2009: Cinq ans d’impatience et d’impunité

Le dimanche prochain, la Guinée commémorera le 5e anniversaire des tristes événements du 28 septembre 2009. Cinq longues années durant lesquelles les victimes et leurs familles, au nombre officiel de 150 morts et 109 femmes violées en plein jour lors d’un meeting politique au Stade de Conakry, attendent dans la douleur et l’impatience d’être rétablies dans leurs droits par la justice.

Lire la suite...

Drame de Rogbané : L’ONG PDH ouvre une procédure civile contre l’Etat !

Presque deux mois après la tragédie de la plage de Rogbané, des ONG se constituent pour la défense  des victimes. L’ONG Protégeons les Droits de l’Homme s’est affiché devant les parents des victimes  de son intention de  se constituer partie civile pour porter plainte contre l’Etat guinéen. Elle l’a fait savoir ce dimanche, lors d’une rencontre  organisée  à son siège(Cosa) avec les familles des victimes du drame du 29 juillet.

Lire la suite...

Laye Junior Condé : « Quand on s’adonne à la barbarie et à la criminalité, on n’a pas le droit de vivre en société »

Face à la recrudescence de la barbarie et de la criminalité en Guinée et notamment dans la région forestière, le Directeur de l’Office national du Tourisme (ONT) appelle à la renaissance des méthodes du Parti démocratique de Guinée (PDG-RDA) de Feu Sékou Touré. Pour lui, cette situation pourrait être la solution de ce que vit actuellement la Guinée.

Lire la suite...

RPG-ARC-CIEL : Pas d’assemblée ce samedi

Dans un communiqué diffusé jeudi au journal de la radiotélévision guinéenne, la Direction nationale du RPG-ARC-EN-CIEL a informé ses militants et sympathisants de la non-tenue demain samedi de son assemblée hebdomadaire habituelle.

Lire la suite...

Carnage à Womey (Nzérékoré) : A quoi sert l’urgence sanitaire ?

Prendre une mesure est une chose, l’appliquer en est une autre. En Guinée, interdire un comportement c’est le stimuler, l’encourager. Nul ne peut évaluer le nombre de fois que l’urgence sanitaire a été violée depuis sa déclaration par le Président Alpha Condé, le 13 août dernier. Les raisons…

Lire la suite...

Massacre de Womey : Le Premier ministre parle « d’une cruauté intolérable et injustifiable »

Le massacre de Wommey ne restera pas impuni. Une enquête judiciaire a été immédiatement ouverte pour trouver les coupables. C’est l’engagement que le Chef du gouvernement guinéen, Mohamed Saïd Fofana, a pris dans une déclaration rendue publique jeudi soir aux médias publics. L’assassinat des paisibles citoyens « témoigne d’une cruauté intolérable et injustifiable ». Une enquête judiciaire a été ouverte.  Déclaration du chef du gouvernement...

Lire la suite...