Fête de Tabaski : La grande fête de mamaya n’aura pas lieu à Kankan

Le fait peut paraître anodin. Il est pourtant d’une grande portée dans cette localité habituée à faire la Tabaski dans la mamaya. Avant l’arrivée du maudit virus, Ebola, le lendemain de chaque fête de tabaski est synonyme de grand rendez-vous dans le nabaya profond pour la grande Mamaya, qui est une cérémonie de danse traditionnelle.

Lire la suite...

Affaire L'Indépendant/ Le Démocrate : Les journalistes frondeurs mettent la pression sur le groupe

Entre le groupe de presse L’Indépendant/Le Démocrate et le Collectif  des journalistes grévistes, ce n’est plus le parfait amour. Chaque partie y va de son gré. Jeudi, une vingtaine de journalistes, secrétaires, pigistes et anciens travailleurs, a dénoncé les conditions de travail dans ce groupe de médias, l’un des premiers (après Le Lynx) en matière de presse écrite en république de Guinée. Il fallait pas pour ouvrir la boîte à pandore…

Lire la suite...

La miss University 2014 destituée : La première dauphine appelée à la rescousse

La structure ‘’ Cis-com ‘’a effectué la passation de couronne entre la miss université 2014 et sa 1ere dauphine. Qu'est-ce qui a amené cette destitution en plein mandat?

Lire la suite...

Cinq (5) Roses à Maman, un poème de Dr.Pierrette Herzberger-Fofana en hommage à sa défunte mère

Dans un poème intitulé ‘’Cinq (5) Roses à Maman’’, Dr.Pierrette Herzberger-Fofana rend un hommage posthume à sa chère Maman disparue en 2009. Lisez !

Lire la suite...

Hommage aux victimes de Rogbanè à Taouyah : "Les Voix Solidaires" entre émotion, pardon et plaidoirie !

Une constellation d’artistes guinéens a rendu un vibrant hommage mardi aux victimes de la plage de Rogbanè, dans la commune de ratoma, en haute banlieue de Conakry. Ils sont vingt-quatre artistes qui ont chanté dans un clip vidéo intitulé ‘’Les Voix Solidaires’’ à prier pour les victimes  et à demander « pardon » aux parents des morts arrachés à l'affection des leurs.

Lire la suite...

Musée du Fouta: du matériel offert par des Guinéens de Thaïlande

Comment conserver, valoriser et vulgariser la culture peule? Cette question était au centre des débats hier mardi  à l’Institut de Formation en Développement (IFODE) sis à Kipé dans la commune de Ratoma. Trois consultants guinéens basés à Bangkok en Thaïlande ont décidé d’appuyer l’initiative de vulgarisation de cette langue dont la nouvelle génération à tendance à oublier.

Lire la suite...