Près de 300 fondamentalistes musulmans se sont réunis à Khartoum vendredi pour dénoncer la présence française en Centrafrique, la qualifiant de «criminelle», et appelant au jihad, lors d’un rassemblement en soutien aux musulmans centrafricains, a constaté un journaliste.

Lire la suite...